L'Alambic Artisanal à Huiles essentielles

de l'auto-construction à la production...

   

Cet alambic, en inox et en cuivre, d'une capacité de 200 litres, peut contenir 30 à 40 kilos de plantes fraîches bien tassées.

Il a été construit à partir de différents éléments recyclés pour les constituants principaux : le bouilleur, la cucurbite et le condenseur.

 

Il fonctionne selon le procédé de vapo-hydrodistillation. Seule l'eau est chauffée. La vapeur est acheminée dans le bas de la "curcubite", la cuve en inox qui contient les plantes.

 

Le bouilleur est chauffé à l'aide d'un brûleur au gaz propane, qui  optimise le temps de chauffe.
Il faut plus d'une heure pour passer l'eau de 20°c à 100°c, température à  laquelle la vapeur, qui servira à récupérer les huiles essentielles, est produite.

 

Cette vapeur circule à faible pression. Elle est juste suffisante pour extraire délicatement les huiles essentielles.

Je travaille donc 2 fois moins vite qu'un artisan qui utilise un générateur de vapeur, et 4 à 5 fois moins vite qu'une entreprise industrielle qui distille sous haute pression, à température élevée.

Ma méthode de production assure une distillation, certes, plus longue, mais qui permet d'obtenir des huiles essentielles dont toutes les fractions ont été récupérées et dont les qualités olfactives sont préservées.

 

On parle alors d'huiles essentielles "complètes" dont les propriétés sont  de plus en plus recherchées par les consommateurs.